Les clichés qui suivent offrent des panoramas inédits – et pour cause – sur la paroisse Notre-Dame de Cholet. Pris à 30 mètres du sol, ils dévoilent sous un jour nouveau ce quartier historique, marqué en plusieurs endroits par les souvenirs de la Révolution et des Guerres de Vendée.

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Le Vieux Cholet vu du ciel
Vue n°1, vers l’est (de gauche à droite) : L’église Notre-Dame de Cholet, entièrement reconstruite de 1857 à 1887 dans le style néo-gothique ; le Carrefour des Toiles (ou Carroueil de la Petite Halle), centre des affaires de la ville du XVIe au XIXe siècle ; le carrefour de la rue des Vieux-Greniers et de la rue Travot où le général républicain Moulin s’est suicidé lors de l’attaque de Cholet par Stofflet, le 8 mars 1794 ; l'ancienne librairie Louis Denis, diffuseur de livres hostiles à la Révolution (il sera condamné en 1792), membre du comité chargé d'administrer la ville après sa libération le 14 mars 1793 ; le Bureau des marques des toiles de Cholet, où la Duchesse de Berry fut reçue en 1828 ; l’église Saint-Pierre.

Le Vieux Cholet vu du ciel 2
Vue n°2, vers le jardin du Mail (de gauche à droite) : Tour du XVIe siècle, rue de la Promenade, un des plus anciens édifices de Cholet ; le Palais de Justice, construit de 1865 à 1871 à l’emplacement de la cour d’honneur de l’ancien château détruit pendant les Guerres de Vendée ; l’auberge du Dauphin où Stofflet donna l’ordre d’incendier la ville, le 8 mars 1794 ; l’ancienne place du château, où les Vendéens brûlèrent les papiers du district et arrachèrent l’arbre de la liberté après avoir pris Cholet, le 14 mars 1793 ; l’emplacement du Moulin de la Motte, au bord de la Moine, et de son étang près duquel les victimes du tribunal révolutionnaire furent exécutées (actuel Musée d'Art et d'Histoire).

Le Vieux Cholet vu du ciel 3
Vue n°3, vers le sud (de gauche à droite) : Le Pont-Vieux (XVe siècle), par où s’enfuirent Carrier et les soldats républicains qui battirent en retraite au premier choc de la bataille de Cholet (17 octobre 1793) ; l’ancien Couvent des Cordeliers, siège d’un club au début de la Révolution, puis d’un hôpital militaire qui le préserva des destructions (démoli en 1912) ; les bâtiments de l’ancien hôpital de Cholet, construits à la place des Cordeliers ; la chapelle Saint-Louis.

Le Vieux Cholet vu du ciel 4
Vue n°4, vers l’ouest (de gauche à droite) : L’hôtel Urbain Guy, séjour des généraux vendéens lors de l’insurrection ; l’hôtel Mesnard du Pin, siège de l’état major républicain où le général Kléber prépara la bataille de Cholet (17 octobre 1793) ; l’hôtel de la sous-préfecture ; la place Bretonnaise, d’où partait la route vers la Bretagne.

Le Vieux Cholet vu du ciel 5
Vue n°5, vers le centre (de gauche à droite) : La place de Rougé, ancienne place du Prieuré, où éclata la première révolte contre la levée des 300.000 hommes, le 4 mars 1793 ; la place Travot, du nom du général républicain qui captura Charette ; l’église Notre-Dame.

A présent, aux Choletais de deviner d’où ces clichés ont été pris…